Auto-stop en stage BAFA, découvrir et se découvrir

Un soir d’automne à Miramas, Florian et Louis préparent la suite de la formation BAFA, les stagiaires sont arrivé·e·s depuis trois jours et l’équipe tente depuis de développer leur autonomie, de les pousser à l’expérimentation, à la découverte.

Le lendemain le groupe doit partir à la découverte du milieu environnant, notre binôme de formateurs fait le point sur les moyens de transports possibles, nous voulons les diversifier et proposer un panel élargi : train, bus, voiture, marche a pied …

« Ça aurait été chouette d’avoir un groupe en stop » Parole en l’air… attrappée au vol !

Par curiosité, on prend la température auprès d’un groupe de stagiaire. Le « jamais de la vie » est aussi spontané que le « oui carremement ». Retour avec les autres formateurs, nouvelle discussion avec les stagiaires, puis de nouveau avec les collègues.

Finalement, c’est quatre baroudeuses qui tendront le pouce au bord de la route. Petit tour d’horizon d’une journée de formation :

« Avant de partir, j’appréhendais beaucoup , car on entend beaucoup de mal à propos du danger de l’auto-stop. J’étais a la fois excitée et j’avais peur. Finalement, j’ai pas du tout été déçue, j’ai kiffé c’était trop cool et sympa de rencontrer les gens qui nous ont prises en stop. C’est original. » Sarah.

« Quand on m’a proposé l’expérience j’étais vraiment emballée par l’idée parce que je trouvais ça original et que dans notre vie de tous les jours, on n’a pas forcément le cadre propice à faire du stop – Au final le stop a été super facile, on était quatre filles avec un panneau. On a été prises par un homme et puis une femme d’une cinquantaine d’années avec qui on a pu parler – Maintenant je suis encore plus enthousiaste à refaire du stop, je trouve ça grave cool. Les appréhensions que j’avais se sont effacées. » Lou

Au sein des formations, nous cherchons au maximum à offrir un cadre sécurisant pour permettre aux stagiaires de sortir de leur zone de confort. Tester, expérimenter, s’essayer à des nouvelles pratiques sont des valeurs qui nous sont chères, autant à destination des enfants que des jeunes adultes que sont les stagiaires. C’était donc naturellement que ce petit périple s’est inscrit dans cette dynamique.

Temps de discussion autour des ressentis et appréhensions, petits trucs et astuces, repérage des lieux, quelques échanges de textos ont permis à ces quatre stagiaires de vivre cette chouette expérience .

…À refaire